CIRADD

Développer et appliquer un outil d’évaluation d’impacts économiques, sociaux et environnementaux du « mycodéveloppement » au Kamouraska après une décennie de d'opération.

Client : Biopterre

Axe : Occupation et développement du territoire

Service : Recherche et expérimentation

Année : 2018

Chercheur : Virgile Deroche

Le Kamouraska est engagé dans le développement d’une nouvelle économie mycologique depuis 2010 et a identifié ce secteur comme une priorité de développement régional. C’est une prise de position innovante, prometteuse pour la création de richesse et la vitalisation de l’ensemble de la région, spécialement pour le Parc Régional du Haut-Pays de Kamouraska.

L’avancement constant et tangible de différents secteurs d’activité (recherche, formation, cueillette, production, commercialisation, « mycotourisme », etc.) représente un résultat dont on peut être fier après 8 ans de développement durable. Le projet jouit d’ailleurs d’une reconnaissance régionale, québécoise, canadienne et internationale, contribuant ainsi au rayonnement de la région.

Toutefois, il est actuellement difficile de mesurer les impacts réels du « mycodéveloppement ». Il s’agit d’un frein, car ces données sont nécessaires pour jauger de l’avancement de la filière, démontrer objectivement les retombées positives pour le milieu, faire la promotion du modèle et ultimement justifier la poursuite des efforts de développement.