Sensibiliser la collectivité à l’importance de développer de nouvelles habitudes en matière de mobilité.

Partenaires : La RÉGÎM et les MRC Avignon, Bonaventure, Le Rocher-Percé, La Côte-de-Gaspé, La Haute-Gaspésie et la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine

Axe : Adaptation aux changements climatiques et sociaux

Services : Recherche appliquée ; Analyse et diagnostic

Année : 2021-2024

Chercheuse : Manuelle Ann Boissonneault

À la suite de diagnostics réalisés dans les dernières années, la Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) a réalisé qu’il est difficile de stimuler l’intérêt de la population envers le transport en commun et que le taux de motorisation de la région a augmenté de plus de 10 % en 10 ans. Il existe plusieurs freins à l’utilisation du transport en commun en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, notamment en raison de la linéarité du territoire et de la faible densité de population.

La RÉGÎM a alors sollicité le CIRADD dans le but de réaliser un projet pour sensibiliser les collectivités à l’importance de développer de nouvelles habitudes en matière de mobilité, notamment en raison de l’impact important du secteur du transport sur les changements climatiques. Le projet de Hubs de mobilité durable vise à réunir physiquement et virtuellement l’offre de mobilité durable afin de la rendre plus accessible aux communautés. L’innovation sociale est au centre de la démarche de ce projet qui intègre un important volet de participation citoyenne basé sur l’approche de la recherche-action participative (RAP) afin de mobiliser les actrices et les acteurs locaux dès les premières étapes de réalisation. Cette approche favorise l’émergence de solutions innovantes issues de l’intelligence collective des usagères, des usagers et des autres parties prenantes du transport durable en GIM. La réalisation d’un Plan de mobilité durable en mode participatif mènera au déploiement d’au moins six hubs de mobilité durable, soit au moins un hub par MRC. Les activités de formation et de concertation organisées contribueront à sensibiliser les acteurs locaux face à l’importance de développer de nouvelles habitudes en matière de mobilité, notamment en raison de l’impact important du secteur du transport sur les changements climatiques.

Dans le cadre de ce projet, un chargé de recherche du CIRADD collabore aux différentes étapes du Plan de mobilité durable. Il se charge notamment de développer la méthodologie liée à l’utilisation d’une approche de recherche-action participative et de coconstruction avec les acteurs locaux. Il contribue aussi à la documentation, à l’identification d’indicateurs de rendement et à l’évaluation de la démarche.