Canva - Person With Body Painting (1)

Connaître le vécu des jeunes de 15 à 30 ans LGBTQ+ pendant leur coming-out ou leur transition, ainsi que les réactions de leurs parents et amis.

Partenaires : L’Association LGBT+ Baie-des-Chaleurs et la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM

Axes : Vitalité et bien-être des collectivités

Services : Recherche et expérimentation : analyse et diagnostic

Année : 2017

Chercheuse : Marlène Juvany

Statut : En cours

Le dévoilement de son orientation ou de son identité sexuelle à son entourage est un moment clé d’affirmation de soi devant les autres. Il relève d’un processus complexe et difficile que les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, en questionnement ou queers vivent en interaction avec leur environnement parfois constitué de personnes méconnaissant les réalités vécues. La présence de l’entourage lors du dévoilement est importante étant donné la vulnérabilité des personnes en dévoilement, et ce, particulièrement à l’adolescence. Le modèle du stress minoritaire de Meyer avance que les jeunes des minorités sexuelles vivraient un stress chronique en raison des discriminations vécues selon leur orientation sexuelle.
Par une revue de la littérature sur le vécu du dévoilement chez les jeunes LGBTQ+, le vécu de leurs parents et de leurs amis et amies, ainsi qu’une collecte des données par des entrevues et des groupes de discussion, le CIRADD souhaite :

  • connaître les attentes des personnes LGBTQ+ vis-à-vis de leur entourage pendant le dévoilement de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre ;
  • démystifier les besoins des personnes LGBTQ+ et de leur entourage lors du dévoilement ;
  • produire des outils inédits qui contribueront à mieux faire connaître les réalités vécues autant par les jeunes LGBTQ+ qui font leur dévoilement dans la région, que par l’entourage (parents, amis et amies) de ces personnes.

Cette recherche permettra une avancée des connaissances sur la réalité des proches des personnes LGBTQ+ en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.